VERITY PHARMA NOUVELLES

Toronto (Ontario), le 11 juillet 2018 – Une nouvelle publication clinique, Fosfomycine intraveineuse: une évaluation de son potentiel d’utilisation dans le traitement des infections systémiques au Canada, a récemment été publiée dans la Revue canadienne des maladies infectieuses et de microbiologie médicale.
The paper, published on June 25th, was authored by Dr. George Zhanel, Michael A. Zhanel, and Dr. James A. Karlowsky at the Department of Medical Microbiology and Infectious Diseases, Max Rady College of Medicine, University of Manitoba in Winnipeg, Manitoba.

Examen du paysage canadien actuel résistant aux drogues multiples
À l’aide de l’étude de surveillance CANWARD * 2,3, on présente l’état actuel des infections résistantes aux antimicrobiens et le besoin de nouveaux agents antimicrobiens au Canada. Une analyse approfondie de la Fosfomycine Intraveineuse, y compris sa longue histoire en Europe, son mécanisme d’action unique et son activité contre les bactéries à Gram positif et à Gram négatif, a également été réalisée.

Répondre à un besoin médical non satisfait dans les infections multi-résistantes
D’autres examens et évaluations des mécanismes de résistance, prévalence de résistance, essais cliniques et utilité clinique ont permis de déterminer que la disponibilité de la fosfomycine administrée par voie intraveineuse au Canada s’articule principalement autour de son utilisation potentielle chez les patients hospitalisés atteints d’infections à Gram positif et MDR Gram négatif. ne répond pas aux autres agents antimicrobiens et / ou aux patients qui ne tolèrent pas les agents de première et de deuxième ligne en raison d’effets indésirables. L’utilisation de la fosfomycine en association avec un autre antimicrobien devrait limiter le développement de la résistance à cet agent au fil du temps. En raison de son innocuité prouvée, il convient de l’utiliser de préférence aux agents toxiques de dernière ligne tels que la colistine, la tigécycline et les aminoglycosides. En outre, en raison de sa distribution tissulaire exceptionnelle, il peut être utilisé non seulement pour les infections les plus courantes telles que bactériémie, voies urinaires, peau et tissus mous et infections respiratoires, mais aussi pour les infections difficiles à traiter telles que les infections osseuses, méningées, invasives. infections oculaires et cUTI.

Notant que la fosfomycine intraveineuse fait partie du groupe de médicaments antibactériens RESERVE de l’Organisation mondiale de la Santé, la Fosfomycine intraveineuse pourrait jouer un rôle dans les hôpitaux canadiens en tant que thérapie pour les patients n’ayant pas répondu à la première et potentiellement deuxième. antibiotiques en ligne ou chez les patients qui ne peuvent pas tolérer (en raison d’effets indésirables) les antimicrobiens de première et de deuxième intention.

“Que ce soit au Canada ou dans le monde, les hôpitaux font face à la présence croissante d’infections causées par des agents pathogènes résistants aux antibiotiques, multirésistants (MDR) et extrêmement résistants aux médicaments (XDR).Ce nouveau document souligne le besoin urgent de nouveaux antimicrobiens au Canada et suggère que la fosfomycine intraveineuse sera un agent précieux pour les spécialistes des maladies infectieuses “- Dr Neil Fleshner MD, MPH, FRCSC, médecin en chef, Conseil consultatif scientifique de Verity .
Pour un examen plus approfondi, l’article entier, ‘Fosfomycine intraveineuse: une évaluation de son potentiel d’utilisation dans le traitement des infections systémiques au Canada’ peut être consulté à ce lien: https://www.hindawi.com/journals/cjidmm/2018 / 8912039 ________________________________________________________________________

*The Canadian Antimicrobial Resistance Alliance (CARA), CANWARD Study.

Les références

1. Zhanel GG, Zhanel MA, le juge Karlowsky. Fosfomycine intraveineuse: Évaluation de son potentiel d’utilisation dans le traitement des infections systémiques au Canada. Revue canadienne des maladies infectieuses et microbiologie médicale; Volume 2018, ID d’article 8912039

2. Zhanel GG, DeCorby M, Adam H et al. Prévalence des agents pathogènes résistants aux antimicrobiens dans les hôpitaux canadiens: Résultats de l’étude de surveillance des salles de soins au Canada (CANWARD 2008). Agents antimicrobiens Chemother 2010; 54: 4684-93.

3. Zhanel GG, Adam HJ, Baxter M et al. Susceptibilité aux antimicrobiens de 42 938 agents pathogènes isolés de patients dans les hôpitaux canadiens. Étude CANWARD 2007-2016. Société américaine de microbiologie (ASM) Microbe, New Orleans, LA, 2017.